REGARDEZ ICI L’INTERVENTION DE DENIS DATCHARRY EN VIDEO :

Monsieur le Président, chers collègues,

Nous évoquions à l’instant les enjeux du développement durable, et la politique de l’eau en est un aspect très important.

L’eau est un bien commun de l’Humanité : cette formule, souvent répétée, peut sembler banale. Elle est pourtant pleine de sens, puisque l’eau est sans conteste une ressource essentielle à toute vie sur terre.

L’accès universel à cette ressource et sa préservation sont les grands défis de notre temps, particulièrement face à l’enjeu climatique.

Tant en matière d’assainissement, de distribution de l’eau, d’aménagement, que de protection des milieux aquatiques et de leurs écosystèmes, il est fondamental que les collectivités s’engagent dans des politiques plus durables.

Ce rapport retient donc toute notre attention. Comme l’indique ce document, l’enjeu est d’autant plus important pour notre département que son territoire est traversé par ce fleuve majeur qu’est la Seine.

Nous approuvons les grands objectifs annoncés ici, qui visent, à placer la gestion de l’eau au cœur de toutes les politiques départementales, à améliorer le système d’assainissement, à mieux lutter contre les pollutions, mais aussi à renaturer les berges de la Seine et permettre la réappropriation du fleuve par les habitants.

L’ajout d’une démarche pédagogique à ces politiques nous semble tout aussi essentiel, puisque la préservation de l’eau relève aussi des comportements citoyens, au quotidien. L’exposition qui nous est présentée illustre bien cette démarche.

J’ajouterai cependant, en conclusion, un propos plus général, qui va au-delà du cadre départemental :

Il nous semble qu’il est aussi essentiel que les politiques de l’eau s’affranchissent des intérêts économiques qui, de plus en plus, font de l’eau une marchandise et un objet de profit.

Nous avons, sur ces aspects, un grand travail à réaliser, dont dépend la bonne mise en œuvre de services publics et de politiques de l’eau, durables.

Je vous remercie.